•   

    Pas la peine de tourner autour du pot, je dois vous l’avouer, j’ai battu à mort mon ordinateur au milieu de la nuit… Je suis pas super fier …

     

    Tant de moments partagés avec lui, tant de souvenirs communs et c’est fini.  Je viens d’avoir le spécialiste au téléphone, il n'y a plus rien à faire …

     

    Les raisons d’un tel acte barbare ?

     

    La bulle du Majestic sur Barriere (leur main event du dimanche)…3 heures 30 sans jeu ou je ne lâche rien (et c’est très long 3h 30 sans jeu)… le jeu arrive petit à petit  je remonte dans le top 20… et, à minuit passé, à l’approche de la bulle, je reçois les K, mes premiers premiums du tournoi ... je relance, vilain (qui me couvre à peine) me 3bet, je 4 bet, il 5bet shove , je suis… il montre les Q….je vais m’envoler….baby flop … je sens déjà la TF… turn J… et pourquoi pas enfin une vraie Win … River  Q !!!  TOTAL TILT !!!

    Le bad beat de trop de novembre…

     

    Si toi aussi, il t’arrive de frapper ton PC… contacte nous, tu n’es pas seul, on peut en parler… J 

    Je viens de commencer une thérapie de groupe des « frappeurs de PC » et je peux t’apprendre les gestes qui sauvent comme par exemple, toujours frapper l’écran, jamais le socle (si seulement on m’avait dit ca avant…) ; et aussi investir dans un disque dur externe et faire régulièrement des sauvegardes (photos, …) sous peine de drame familiale !!!,

    Et n’oublie pas que la violence sur PC n’est jamais la solution ! J 

     

    Bref, je suis encore loin de l‘attitude irréprochable des gentlemans du poker décrit sur MadeinPoker ; (je vous le conseille)

      

     

     

    Sinon, je viens de finir « 3 fois le loyer » de Julien Capron dont parlait récemment Hesiode, effectivement, c’est sympa,  tu passes un bon moment.

      

      

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    4 commentaires
  •   

    J’ai vraiment du mal avec cette stratégie du slowplay préflop. J’avais testé le concept  il y a quelques mois  mais j’avais vu tellement d’horreurs que j’avais arrêté très rapidement.

    Force est de constater que ce n’est pas le cas de tout le monde et que cela marche fort !

     

     

    2 exemples arrivés hier soir:

     

    1) Sat à 100€ pour le Main event de PS (hors BK, mais la structure était moins boucherie donc « tentable ») : pas vraiment d’historique entre vilain et moi, nous sommes tous les 2 au dessus de l’average après 1h30 de tournoi.

    UTG+1 limp, je relance 4BB avec JJ,  suivi par le CL de la table, UTG+1 me 3Bet fort, je 4bet shove (ben oui, j’étais en mode ultra agressif cette semaine !!), LE CL tank puis fold. UTG+ 1 suit avec KK… out chaboiv … C’est propre, efficace ! GG à lui

     

    2) Afterwork de W, très bon départ, je double rapidement, mais je reperds beaucoup en 2 coups : AKs vs QQ  suivi immédiatement par 77 vs QQ (joli tilt sur ce coup)

    Bref, Je suis donc short (7- 8 BB) en milieu de tournoi  et une image LAG fish. De BB, je reçois 88.

    UTG+1 (encore) limp, je boite mes dernières Blinds… il suit avec …QQ ! flop A78 (Yeeeesssss, prends ça dans ton groin, sale slowplayer ), turn x, river … Q (cool , je reste serein , détendu, je me rappelle de la vidéo de Rincevent sur les SDF de Las Vegas , je relativise, il était quand même grave devant préflop…Belle conclusion d’une soirée pourrie, qui conclue une semaine pourrie…)

     

     

    Je vois ce move régulièrement sur tous les buy in mais je n’arrive pas encore à l’appréhender correctement. Je trouve le ratio Gains/Risques trop important. Je n’arrive pas encore à trouver les bons critères pour le tenter (je préfère d’autres moves qui me semblent plus bénéfiques). Et pourtant, surtout sur un Sat ou en turbo (plus LAG), je comprends que cela peut être vraiment très efficace.

     

    Bref, le slowplay preflop, technique de looser de merde qui marche donc à reprendre urgemment en considération… si vous avez des conseils, je suis preneur …

     

    En tout cas, la prochaine Premium (>QQ) en position UTG – UTG +2 en milieu de tournoi, je le tente … vous êtes prévenus ! 

     

     

    Sinon, pour les superstitieux, j’ai fini 13ième sur 666 du tournoi le Booster de W le samedi 10/11/12 …. C’est bon signe, ça ?

      

      

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    3 commentaires
  • 23%

      

    23%, c’est le pourcentage de femmes qui fument en Ecosse

    23%, c’est le pourcentage de perte de l’action Facebook en 48 heures l’été dernier

    23%; c’est le pourcentage de gamers qui joue uniquement sur leur mobile

    23%, c’est le pourcentage d’alcool dans la liqueur de café « Café Marakesh »

    23%, c’est le pourcentage du loyer dans les dépenses des français

    C’est dingue tous les 23% que l’on peut trouver !

     

    Et surtout, 23%, c’est mon pourcentage ITM pour le mois d’octobre…

     

    Je retrouve enfin un pourcentage ITM supérieur à 20%, ce qui me semble être un premier bon indice quant à mon jeu et ma régularité.

    Le 2ième indice est mon % de TF, et la aussi, je repasse au dessus des 20%. C‘est bien mais il y a encore du gâchis.

    En chiffres, cela donne 40 tournois joués en Octobre, pour 9 ITMs dont 2TF. Je sais que cela n’est pas un volume mensuel énorme mais, annuellement, cela commence à donner des stats assez fiables et pertinentes.

     

    Côté financier, je m’assure d’ores et déjà une année 2012 encore positive et ca, c’est cool J 

     

    Et cela n’est peut être pas fini car Novembre commence bien également avec 4 tournois joués  pour 3 ITMs dont 1TF (L’avant Première – Barrière)  Trop fort ! J 

     

    Le coup pourri de la semaine : ITM dans Le Triomphe de PS, bien placé à 140 left (sur 1600) quand je m’incruste dans un coup (je suis de SB et je suis (comme le BB) un ultra short qui vient de all in) avec 85s, flop magique : 886.. Bet, 3Bet, 4Bet, (trop sûr de moi …) 5Bet shove face au vilain de BB (le CL de la table)… il a … Q8 ! Out chaboiv le bouffon

     

    (J’avais choppé un Ticket pour le Main event de dimanche dernier de Winamax mais rien de chez rien… quand ca veut pas …  ca veut pas !)

     

    Sinon, pour contrer la morosité ambiante, je tiens à dire haut et fort : L’âge d’or, c’est maintenant !!  Bon, en fait, avant on n’y était pas et après on n’y sera pas non plus, donc pas vraiment le choix !! J

      

      

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •   

    Des gens bien pensant m’ont envoyé l’article d’un tragique fait divers sur le suicide d’un accro aux jeux d’argent avec un mot à la fin « fais gaffe quand même »

      

    ??? Fais gaffe à quoi ??? Je ne comprends pas  … ok  je les ai un peu saoulé avec mes histoires de poker lors de notre dernière soirée mais bon, leurs sujets de discussion étaient inintéressants J
    Ils me croient addict au poker ? Ils pensent que je suis devenu un joueur compulsif  incapable de me passer de ma dose mensuelle hebdomadaire quotidienne de poker ?

    HAHAHA !!! Le poker, cela demande des réelles compétences et du travail! Ce n’est pas un pauvre jeu de hasard comme ceux proposés par la FDJ.

      

    Comment - moi - je pourrais me laisser emporter dans de tels états. Je gère parfaitement cette activité extra professionnelle, comme je gère mes autres activités. Je connais parfaitement les règles de ces jeux d’argent (jamais dépenser de l’argent que l’on n’a pas, toussa toussa,…) Parfois les gens se posent des questions ridicules. Impossible pour Chaboiv d’avoir cette dépendance ! (EDIT :j'aime bien ce genre de phrase bien bidon).

      

    Franchement, cela n’a absolument aucune conséquence négative sur ma vie familiale, sociale ou professionnelle, je suis un adulte responsable, je sais faire la part des choses….

     

      

    Quoi que…

     

      

    En réfléchissant bien….

      

     

    J’ai peut être une fois ou deux annulé une sortie pour un tournoi, ….

      

    J’ai peut être une fois ou deux crié à tort sur ma famille un matin après une mauvaise session et trop peu d’heures de sommeil…..

      

    J’ai peut être lancé une session inutile en rentrant d’une soirée (écourtée ?) arrosée….

      

    J’ai peut être décalé voire annulé un RDV professionnel planifié trop tôt un matin ….

      

    J’ai peut être remis en cause 3 secondes ma (très belle) vie actuelle voire mon existence toute entière après un bad beat atroce en plein milieu de la nuit….

     

    Arghhhh, suis-je tombé du côté obscur du jeu ?

      

    Dans le doute, je viens de faire le questionnaire promu sur le site Clubpoker réalisé par les équipes de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense qui  effectuent, en partenariat avec l’INPES, une étude sur les caractéristiques psychologiques présentées par des joueurs de jeux de hasard et d'argent. (ICI)

      

    Ce questionnaire n’est pas forcement le plus pertinent, mais cela m’a rassuré sur mon état, je suis encore très très loin de ce genre de résultats:

      

     17. A1. Je me sens tendu(e) ou énervé(e)
    18. D1. J’ai l’impression de fonctionner au ralenti
    19. A2. J’éprouve des sensations de peur et j’ai l’estomac noué
    20. D3. Je prends plus le même plaisir aux mêmes choses qu’autrefois
    21. A3. J’ai une sensation de peur comme si quelque chose d’horrible allait m’arriver

       

    Néanmoins, la question mérite d’être posée et cela ne doit pas être un sujet tabou, il faut être constamment sur ses gardes… Eviter que le plaisir de jouer se transforme en une frustration profonde… la frontière est finalement si étroite….

      

    Bref, moi  je maitrise grave donc aucun risque (!) mais toi ?  Un doute ?

      

    Fais gaffe quand même J

      

      

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    6 commentaires
  •   

    Ce matin …25h48 … Mon A4 se fait craquer par KJ qui trouve une quinte de l’espace … c’est fini… Apres 2 soirs de combat et 12 heures de lutte acharnée, je suis out…

    Pas envie de regarder la fin… Impossible de m’endormir…

     

    Sentiment étrange ce matin au réveil, entre satisfaction d’avoir fait une très grosse performance (7 / 4911 du Main Event de PS quand même !) et bien évidemment déception d’avoir échoué à quelques places de la Win … si proche et pourtant si loin …

     

    J’ai tenu bon, je suis arrivé en TF dans des conditions permettant tous les espoirs …mais non… pas encore pour cette fois…  

     

    Petit retour en arrière…

     

    J’ai fini Septembre moyennement avec 53 tournois pour 10 ITM dont 1 TF.

     

    Moins joué début Octobre (obligation pro), avant le Sunday Special, 14 tournois pour 4 ITMs dont

    - 2 ITMs frustrants sur le Big 20€ de PS, 1 ITM où je vais déchatter grave à 18 left (sur 800) l’autre ITM ou je vais m’exploser bêtement (car très prévisible) à 25 left  (sur 850) avec AJs contre AA alors que je naviguais dans le top 5 depuis les dernières heures.

     

    Ce dernier résultat est vraiment dû à une erreur de concentration, l’heure tardive a eu raison de moi -  A retenir ! (EDIT : comment éviter cela ?)

     

    - Une Win samedi dernier où je gagne un tournoi à 20€ sur Barriere où j’ai très bien su gérer la TF.

     

    Dimanche, et comme 4910 vilains (!), je profite de la promo PS. 50% sur le buy in, c’est une affaire !

    Le début de ce tournoi fut un vrai cauchemar … à 21h30,  je vais me retrouver à 700 jetons après une mauvaise rencontre sur les 10 000 du départ !  Et à partir de la, je vais marcher sur l’eau. Je chatte, je bluff, je touche, bref un vrai régal.

    A 2h 30 du mat’ je fini le Day 1  27ième sur 338 left  (ITM 630) avec 300K jetons soit 2 fois l’average.

     

    Réveil difficile le lundi matin pour aller au boulot, la journée fut longue et …peu productive…

    Petite revue sur la stratégie à adopter, calcul du nombre de jetons qu’il faudrait avoir par étape et notamment a l’approche de la TF et c’est reparti pour ce day 2.

     

    Très peu de mains jouées en ce début de partie, ca part vraiment dans tous les sens. Je ne prends aucun risque démesuré, aucune envie de redonner espoir à un short en le faisant doubler  (bon, d’un autre côté, je n’ai vraiment pas grand-chose pour les suivre !)… en 3 heures de jeu, je suis à 5% de flop vu (!) et  grimpe néanmoins à 1M de jetons.

    Avant minuit,  je vais atteindre les 3M de jetons en doublant grâce à une quinte floppée contre une couleur pour vilain qui ne viendra pas.

     

    24h11, j’imagine déjà le titre de cet article « Zéro bad beat au Main event » quand – bien sur- je perds un paquet de jetons avec AKs vs A6  all in préflop … flop Ax6xx …

    Je remonte rapidement autour des 4.5 M contre une cible bien identifiée… qui me croit en bluff.

     

    4 voire 5 M de jetons était parfait (d’après mes calculs du milieu de journée) pour attaquer la TF, je ne vais donc pas trop m’inquiéter l’heure suivante où je traverse un désert de cartes … j’arrive juste à me maintenir.

    A 25h15, la table finale ! Yes ! Un joueur avec 15M de jetons, 2 shorts, 3 super regs, 2 agressifs et moi… c’est jouable ! J 

    Tout le monde s’observe, le rythme a considérablement ralentie … les différences de palliers deviennent conséquent…et tout le monde pense à la win et ses 35K€ !

    Le nombre de flop vu diminue. La guerre du préflop est définitivement engagée.

    1 vilain saute. 8 left… 3 autours de 10M, 4 autours de 4M, 1 short. Blind à 200K…

    Plus aucun commentaire dans le chat qui a été désactivé pour les observateurs…

    Nous rentrons dans les places dont les gains deviennent réellement conséquents. Chaque nouvelle sortie... c’est 2K€ de plus…

    Je reste patient, j’observe, le 8ieme saute, je décide de prendre plus de risque, l’attaque, c’est la meilleure défense,  non ?

    Je 3 bet un voleur de Blind, et dans la foulée je reçois enfin une main intéressante, KQs. Je relance au cutoff, 3bet du BB. Je suis (uniquement ?), baby flop ou je vais tenter … un gros truc merdique… mon histoire est foireuse et il s’en rend compte… je suis obligé de fold…

    Une erreur. Une saleté d’erreur… dommage …

    Il me reste 7 Blind (1.5M). Je suis en BB, le bouton (3.8M) me relance à 400K, j’ai A4 je balance tout dans le groin, il suit avec KJ dépareillé … il touche une affreuse quinte…

     

    Bref, content d’avoir tenu, content d’avoir été concentré tout au long de ces 12 heures de tournois, content de mon jeu, de mon analyse des vilains à mes tables, mais, pas content de ma TF,  il faut que je travaille mon agressivité (mon manque d’expérience m’a rendu un peu trop passif à la fin je pense) et déçu par cette erreur, encore un problème de concentration vers 2h du mat’ qui m’a fait sortir de mon schéma de jeu, de ma rigueur… c’est franchement dommage !

     

    Soyons positif, j’engrange de l’expérience et quelques $ J 

      

      

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique